Goutte : comment réduire son taux d’acide urique ?

  • 08 Janvier 2021
  • Aucun commentaire

L’acide urique est un déchet qui provient de la dégradation des purines, notamment des cellules mortes, et aussi de la digestion de certains aliments d’origine végétale et animale. Normalement, il est éliminé par l’intestin et les reins, puis il est expulsé par les urines.

Les valeurs d’acide urique contenu dans le sang doivent être comprises entre 40 et 60 mg/L, c’est-à-dire entre 240 et 360 umol/l pour l’homme et entre 30 et 50 mg/L, c’est-à-dire entre 180 et 300 umol/L pour la femme.

Cependant, il peut arriver que notre organisme fabrique trop d’acide urique ou qu’il ne l’élimine pas assez. Et c’est ce qui va entraîner un excès d’acide urique dans le sang et des crises de goutte.

Voici quelques recommandations pour stabiliser votre taux d'acide urique.

Adopter une alimentation saine et équilibrée

Pour réduire les niveaux d’acide urique dans le sang, il faut tout d’abord adopter une alimentation saine et équilibrée. Justement, il faut suivre un régime alimentaire particulier qui privilégie des aliments riches en fibres et en vitamine C et qui bannit les aliments à haute teneur en purine.

Plus précisément, il faut favoriser les légumes, les aromates, les champignons, les fruits, les fruits secs, les céréales, les graines, les laits végétaux, les crèmes végétales, les algues, les produits laitiers, les graines germées, les œufs, les poissons blancs et les viandes blanches.

Puis, il faut éviter les viandes rouges, les extraits de viande ou bouillons de viande, les abats, les charcuteries, les crustacés et fruits de mer, les légumineuses, les fruits oléagineux, le sel, les épices et certains poissons comme l’anchois, la sardine, le saumon, la truite, la carpe, le thon, l’anguille, le hareng et le maquereau.

Consommer des aliments anti-inflammatoires

L’autre moyen de faire baisser la concentration d’acide urique dans le sang aussi est de compléter le régime alimentaire par des aliments anti-inflammatoires de type carotte, le cacao, le romarin, les cerises, …. La carotte a une forte teneur en bêta-carotène, c’est pourquoi elle porte la couleur orange. Elle peut aider à combattre l’inflammation et elle peut être préparée avec de l’huile d’olive, du thym et du curcuma.

Le cacao, quant à lui, est riche en polyphénols et en antioxydants. Il constitue un bon anti-inflammatoire surtout s’il est utilisé amer en poudre ou associer à du yaourt. Le romarin, lui aussi, a une activité anti-inflammatoire car elle contient à la fois de la vitamine C, du bêta-carotène, des antioxydants, de fibres et d’acide rosmarinique.

Enfin, les cerises sont aussi très réputées pour leurs vertus dépuratives et anti-inflammatoires. Leur action diurétique les rend particulièrement utiles pour les personnes souffrant de goutte. De plus, elles renferment aussi une forte quantité d’anthocyanines, un antioxydant aux propriétés anti-inflammatoires très puissantes.

Maintenir un poids de forme

Par ailleurs, il est également très important de limiter la consommation de certains aliments pour maintenir un poids de forme. C’est le cas par exemple des produits transformés et industriels tels que les plats préparés, les conserves, les pains de mie, les biscuits, les pizzas, la mayonnaise et le ketchup, qui sont tous trop riches en sodium.

Et il en va de même pour les produits contenant des conservateurs, des rehausseurs de goût ou des parfums de synthèse et également des corps gras du genre beurre, crème fraîche, margarine et huile. 

Pour maintenir un poids santé, pratiquer une activité physique régulière est recommandé.

Bien s’hydrater

Côté boissons, il est conseillé de boire beaucoup d’eau pour diminuer le taux d’acide urique dans le sang. En fait, l’idéal est de consommer au moins 1,5 L à 2 L d’eau par jour, mais il n’y a pas de mal à en boire plus. La consommation du café et du thé vert ou blanc, par contre, est tolérée. Puis, il faut aussi boire avec modération les boissons acidifiantes telles que les sodas, l’eau gazeuse, la bière et les alcools.

Idées de menus

Pour donner des idées de menus, la personne qui dispose d’un taux d’acide urique trop élevé peut consommer au petit déjeuner : soit des biscottes et marmelade avec de la tisane, soit du fromage blanc avec flocons d’avoine et fruits rouges, soit du pancake léger avec miel et jus d’orange.

Ensuite, elle peut avoir comme repas du midi : soit du filet de dinde émincé avec une purée de pommes de terre et des haricots verts, soit une quiche aux poireaux et salade verte, soit des lasagnes d’aubergines.

Et enfin, elle peut prendre comme repas du soir : soit du gratin de choux fleur et flétan, soit de la salade fraîcheur à base de riz, d’haricots verts, de tomates et de graines variées, soit des galettes de sarrasin avec œuf, fromage et salade verte.

Quid de la diète 80-10-10-10 et du régime méditerranéen ?

A titre d’information, il y a aussi ce qu’on appelle diète 80-10-10-10. C’est un régime alimentaire intéressant élaboré spécialement pour les personnes goutteuses et les personnes qui présentent une hyperuricémie. Il est facile à adopter car il consiste à conserver 80% des calories quotidiennes sous forme de forme glucides complexes, 10% sous forme de viandes maigres et 10% sous forme de matières grasses.

Mis à part cela, il y a aussi le régime méditerranéen ou régime crétois. C’est l’un des régimes alimentaires les plus sains et les plus populaires au monde. Il s’articule autour de la consommation quotidienne de légumes, de fruits, de noix, de légumineuses et de grains entiers.

Puis, il encourage aussi la consommation d’huile d’olive, de poisson, de produits laitiers et de vin. D’après de nombreuses études, manger à la manière méditerranéenne a vraiment un impact significatif sur l’abaissement de l’acide urique dans le sang.

Ce qui est avantageux avec le régime crétois c’est le fait qu’il soit facile à suivre en toute circonstance. Il n’impose aucun interdit alimentaire en cas d’invitations chez des amis ou en cas de déplacement. Il recommande uniquement la consommation avec modération de viande rouge, de laitages de vache et d’aliments raffinés.

Ce genre de régime permet aussi de perdre du poids en douceur, sans occasionner de frustration, ni de sensation de faim. Il peut être poursuivi sur le long terme et il est aussi associable aux activités physiques.

Outre ses effets positifs sur la goutte, il peut aussi protéger tout le système cardiovasculaire en diminuant la cholestérolémie et les risques athérosclérose. Puis, il peut contribuer à la lutte contre les maladies de vieillissement cellulaire.