Pourquoi la marche et l'exercice sont importants lorsque vous souffrez de la goutte

  • Forme
  • 12 Février 2021
  • Aucun commentaire

Si elle n'est pas traitée, la goutte peut éroder et détruire vos articulations. C'est pourquoi il est important de bien prendre votre traitement médicamenteux. 

Garder vos articulations en bonne santé lorsque vous souffrez de goutte devrait également impliquer une activité physique et de l'exercice.

Voyons cela en détail. 

Le maintien d'un poids santé empêche une charge excessive sur vos articulations

Par coïncidence, une alimentation saine pour contrôler le poids, telle que notre régime anti-goutte, aide les gens à réduire leur taux d'acide urique. 

Cependant, veillez à ne pas perdre du poids trop rapidement, car cette perte de poids soudaine peut augmenter l'acide urique.

L'exercice aide à contrôler la goutte en abaissant les niveaux d'acide urique pour prévenir les crises de goutte

Les chercheurs ont découvert que la graisse dans le corps transportait plus d'acide urique que le muscle. 

Ainsi, lorsque vous réduisez la graisse corporelle, vous pouvez réduire les niveaux d'acide urique dans votre sang. 

Le renforcement de la santé cardiovasculaire grâce à l'exercice est également très important pour les personnes atteintes de goutte, car elles ont un risque plus élevé de développer une hypertension artérielle. 

La goutte est également fortement associée au développement d'une maladie coronarienne.

Revenir à la marche et à l'exercice après une poussée de goutte

Une fois la crise de goutte apaisée, les exercices aquatiques (dans l'eau) peuvent être un bon moyen de recommencer à faire de l'exercice, car la flottabilité de l'eau réduira l'impact sur les articulations.

Les exercices aérobies à faible impact peuvent également être utiles, comme sur un appareil elliptique. 

Il est important de garder vos articulations flexibles en incorporant des exercices d'étirement et d'amplitude de mouvement une fois que la poussée de goutte s'est calmée pour favoriser un bon mouvement des articulations.

Faites attention de ne pas en faire trop une fois que la crise s’est calmée. Vous ne devez pas ressentir de douleur en marchant une fois que la poussée s'est calmée. 

Si vous ressentez de la douleur en marchant après une poussée, recommencez à utiliser un support de marche et réduisez vos exercices prévus jusqu'à ce que la douleur disparaisse.

Conseils pour faire de l'exercice lorsque vous avez la goutte

Avoir la goutte ne signifie pas que vous ne pouvez pas être actif ou même courir régulièrement. La clé est d'augmenter progressivement l'intensité de votre entraînement, sans oublier que vous devriez consulter votre médecin et votre physiothérapeute avant de commencer toute routine d'exercice.

Voici cinq conseils d'entraînement adaptés pour commencer et continuer à bouger avec la goutte.

1. Choisissez les bonnes chaussures

Comme la goutte affecte souvent le gros orteil, le milieu du pied et la cheville, il est important de choisir de bonnes chaussures. 

Un physiothérapeute peut aider à évaluer les meilleures chaussures pour un patient souffrant de goutte.  

Des chaussures spécialisées offrent des avantages aux patients en modifiant l'alignement de la jambe et du pied, en influençant l'activité des muscles du pied, et votre démarche (la façon dont vous marchez). Ces modifications visent à diminuer la pression (charge) sur vos articulations.

2. Suivez un rythme de marche confortable

N'oubliez pas que votre objectif est de bouger sans douleur. Commencez lentement, en utilisant un rythme de marche qui crée le moins de stress et de pression. 

Lorsque vous vous sentez à l'aise avec votre foulée de marche, testez un rythme progressivement plus rapide qui augmente votre fréquence cardiaque.

3. Incluez d'autres exercices d'aérobie à faible impact

Au-delà de la marche, pensez à ajouter différentes activités stimulantes pour le cœur à votre exercice d'aérobie régulier, comme la natation ou le vélo stationnaire. 

Ces deux options sont particulièrement bonnes pour les patients atteints de goutte, car elles n'exercent pas autant de pression sur les articulations des pieds, des chevilles et des genoux. 

Une machine elliptique peut être un choix judicieux pour faire bouger vos bras et vos jambes sans force articulaire excessive, ajoute-t-elle.

4. Étirez votre articulation touchée

Une fois que votre poussée de goutte a disparu, vous souhaitez retrouver de la flexibilité dans l'articulation pour assurer une facilité de mouvement. 

Il est recommandé de faire des étirements simples en déplaçant lentement votre articulation vers l'avant, l'arrière puis autour jusqu'à une limite confortable. 

Répétez cinq fois et augmentez progressivement les répétitions.

5. Développez vos muscles avec des exercices de force

Avoir des muscles forts peut protéger votre articulation de l'usure, en particulier pour les articulations touchées par la goutte. 

Au-delà de la musculation, de simples exercices de résistance (qui utilisent votre propre poids corporel) peuvent être efficaces pour développer vos muscles. 

Par exemple, essayez une bande de résistance élastique en tenant chaque extrémité et en mettant votre pied au milieu, puis répétez vos exercices de flexibilité tout en poussant contre la force de la bande.

La clé de tout exercice après une poussée de goutte est d'aller lentement et d'écouter votre corps.